Le projet

Projet de chambre et d'association au Maroc

Achat de matériel et gestion de la chaîne d'approvisionnement pour des entreprises industrielles au Maroc

Le Maroc est le pays le plus compétitif de l'Afrique du Nord en raison de sa situation géographique, de sa bonne infrastructure et de ses faibles coûts de main-d'œuvre. Néanmoins, le nombre d'acheteurs allemands investissant au Maroc reste faible.

Afin de rapprocher l'économie allemande et marocaine, le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement promeut le projet de chambres et d'associations de sequa gGmbH "Achats de matériaux et gestion de la chaîne d'approvisionnement pour les entreprises industrielles au Maroc". Organisé par BME et EMA du côté allemand, et de l'AMCA (achats), l'AMICA (automobile) et l'ASMEX (exportation) du côté marocain, ce projet  sera réalisé de 2017 à 2020. Dans le cadre de ce projet, les associations partenaires marocaines seront introduites de plus près aux structures allemandes et leurs services de conseil seront également étendus aux acheteurs allemands, aux responsables de la chaîne logistique et aux logisticiens.

L'objectif du projet KVP est de renforcer la compétitivité et l'orientation internationale des entreprises marocaines en développant les compétences et les structures des trois associations partenaires marocaines. Ils deviennent ainsi des agents et des acteurs axés sur la demande pour l'internationalisation de leurs entreprises membres tout au long des chaînes d'approvisionnement transfrontalières.

Dans le cadre de ce projet pilote, un réseau institutionnel de chambres de commerce et d'associations industrielles se familiarise avec les structures allemandes et le secteur privé marocain bénéficie d'un soutien durable dans ses activités entrepreneuriales. Les PME en particulier bénéficieront des offres dans le cadre du projet. L’Association internationale pour la gestion des achats et des approvisionnements (IFPSM) ne compte parmi ses membres aucune association marocaine et aucune association arabe, ce qui montre que les achats et la gestion de la chaîne d’approvisionnement peuvent encore être positionnés avec succès et d’une façon durable.